Recherche par critères

Les belles maisons à louer de l'Île de Ré

Soyons pragmatiques

Et pour votre canapé en lin avec la tâche grasse de chocolat, il nous reste quelques pistes de réflexion.

L’indispensable caution (ou le dépôt de garantie) responsabilise le locataire pendant la durée du séjour et fonctionne bien si vous arrivez à prouver que sa responsabilité est engagée. Si le locataire est un peu de mauvaise foi et vous rétorque que la tâche était là avant son séjour, vous aurez bien du mal à prouver le contraire (à moins que vous ayez pris le soin de faire des photos détaillées de chacun de vos meubles attestant de leur état avant le début du séjour).
Dans tous les cas, la règle d’or est de constater le (ou les) désordre(s) immédiatement au départ du locataire car – en particulier si vos locations s’enchaînent ce qui est très souvent le cas pendant la saison touristique sur l’Ile de Ré – vous aurez encore plus de mal à engager la responsabilité du locataire si vous différez dans le temps la constatation et la résolution du problème.

L’activité de location saisonnière induit des risques et aucune assurance ne pourra les couvrir à 100%. Un logement sur l’Ile de Ré loué 20 ou 25 semaines par an s’use fatalement plus vite qu’un logement qui reste fermé ou qui n’est exclusivement occupé que par le propriétaire.

Comme dans tout « business », si on réalise un revenu locatif de 100, il ne faut pas considérer que 100% du revenu constitue le bénéfice. 5% doivent être provisionnés pour prendre en compte ces risques locatifs afin de remplacer – le cas échéant – tel ou tel objet ou réparer tel ou tel dommage.

Soyons pragmatiques et partons du principe qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Pour votre canapé en lin, prévoyez tout simplement une housse qui, en cas d’accident, sera facilement lavable ou remplaçable. Ce sera plus simple que gérer un litige avec votre locataire ou avec votre assureur.

Maîtriser le risque locatif, c’est certes avoir un bon contrat d’assurance mais aussi et surtout organiser sa maison afin qu’elle soit adaptée à l’usage locatif et mettre en place un mode de fonctionnement afin d’accompagner efficacement le locataire pendant son séjour : lui expliquer à son arrivée le bon usage de la maison et des différents équipements, lui montrer que l’on est réactif en cas de problème ou de dysfonctionnement de tel ou tel appareil, lui montrer que l’on est attentif, vigilant et que l’on sera là à son départ.

C’est le métier de Bon Séjour en France : conseiller, louer, prendre soin de vos maisons et garantir la satisfaction des locataires.

Didier Pélétengeas – directeur de Bon Séjour en France avec l’aimable collaboration de Roxane Delamare (www.AcommeAssure.com)