Recherche par critères

Les belles maisons à louer de l'Île de Ré

La taxe d’habitation

Elle est due par la personne qui a la libre disposition d’un bien immobilier habitable au 1er janvier de chaque année. Si votre location saisonnière est également votre résidence personnelle, vous serez redevable de la taxe d’habitation. En revanche, si votre location est un pur investissement locatif où vous ne séjournez jamais, vous ne devriez pas être redevable de cette taxe. Vous serez alors assujetti à la cotisation foncière de l’entreprise (CFE) du fait de la nature commerciale de l’activité de location meublée (cette taxe a partiellement remplacée la taxe professionnelle). Paradoxalement, il est possible d’être assujetti à la CFE et à la taxe d’habitation sur le même immeuble et pour la même année, particulièrement dans le cas d’une activité de location saisonnière. L’administration ne voit pas d’inconvénient à imposer l’immeuble deux fois pour deux raisons différentes !