Recherche par critères

Les belles maisons à louer de l'Île de Ré

9 - Maîtrisez la lumière

Regarder la météo et planifier la séance un jour de beau temps. Cela est une banalité mais combien de fois peut-on voir des annonces illustrées d’images prises par mauvais temps. Comment faire rêver quand le ciel est gris alors que l’Île de Ré évoque la mer et le soleil ! Malheureusement, si le jour J, la météo n’est pas conforme à la prévision, il vaut mieux repartir et remettre la séance à plus tard. Prendre des photos sous le soleil, avec une bonne lumière est incontournable.

L’utilisation du flash est à proscrire car la lumière naturelle sera toujours beaucoup plus valorisante que la lumière agressive du flash. En effet, il s’agit de retranscrire une ambiance d’intérieur où la lumière prend toute son importance. Ajouter la lumière superficielle du flash favorisera le premier plan mais réduira la profondeur de champ et rendra donc la photo moins harmonieuse.

Dans la mesure du possible, utilisez au maximum la lumière naturelle et évitez l’éclairage mixte qui rendra le réglage de votre APN plus compliqué. En revanche, des lumières artificielles (lampes, bougies,…) peuvent éclairer quelques endroits précis et ciblés de votre scène afin de conférer à l’image un impact graphique plus intéressant que si la lumière était uniforme.

Si le soleil est là, les photos extérieures ont toutes les chances d’être réussies. Pour les photos intérieures, c’est un peu plus compliqué car une même scène comporte très souvent des zones avec beaucoup de lumière (autour des fenêtres) et des zones plus sombres. Si les zones trop sombres sont éclaircies, les zones lumineuses deviennent surexposées. Au contraire, si les zones trop claires sont assombries, les zones sombres deviendront sous-exposées. 2 techniques sont à notre disposition pour atténuer les contrastes:

  1. si vous êtes un peu technicien, vous pouvez optez pour le bracketing d’exposition qui consiste à prendre en rafale la même scène mais avec des niveaux d’exposition différents: exposition normale pour la première photo, surexposition pour la deuxième photo et sous exposition pour la troisième photo. Ensuite, il s’agit de demander à un logiciel spécialisé de faire la synthèse des 3 photos en prenant le meilleur de chacune. En d’autres termes, il s’agit de prendre plusieurs photos à la suite avec différents degrés d’exposition (du plus foncé au plus clair), pour ensuite les superposer.
  2. la seconde technique est beaucoup plus simple car ce travail de synthèse (fait manuellement dans le logiciel) est directement pris en charge par votre APN. Dans ce cas, il faut que votre Appareil Photo Numérique dispose d’une fonction appelée HDR (pour High Dynamic Range) qui fusionnera directement les 3 photos afin de restituer le cliché final. Cette technique n’est pas un gadget et quand elle est bien maîtrisée, augmente de façon très significative la qualité des prises de vue.

Dans les 2 cas (bracketing ou HDR), il est fortement recommandé d’utiliser le retardateur ou une télécommande afin de déclencher sans toucher le boitier et être certain de l’immobilité totale de l’APN au moment du déclenchement.